$('#s5').cycle({ fx: 'shuffle', delay: -100 });

L'Histoire de «Rigolo»



Do ëlan
Do ëlan


Doëlan

Doëlan est situé dans le Finistére Sud, sur la commune de Clohars-Carnoët, à mi-chemin entre Lorient et Concarneau, et face à l’Ile de Groix. C’est un des derniers petits ports de Bretagne,où les chalutiers peuvent encore débarquer le fruit de leur pêche.

Doélan était, dés le milieu du 19éme siècle un port oé la péche é la sardine fournissait l’essentiel de l’activité économique (quatre conserveries à Doëlan et quatre dans les environs proches). Cent bateaux environ étaient rattachés é Doélan, mais il en venait également de Groix, du Guilvinec, de Concarneau. En 1900, on estime que 500 marins (patrons, pécheurs et mousses) vivaient é Doélan. (déautres photos anciennes de Doëlan sont disponibles dans la galerie photos, un article sur le patrimoine culturel de Clohars Carnoët)

Rigolo

En 1922, deux frères, Pierre et François Tanguy passent commande de deux canots à misaine identiques au chantier Le Coeur de Lesconil (Finistère). Ces deux canots seront baptisés Rigolo et Rigol-Pas. Ils seront destinés à la pêche à la sardine et au maquereau au large de Doëlan.

Rigolo naviguera ainsi jusqu’en 1945, année où il sera vendu à Monsieur Chapelain de Kerroc’h. Celui-ci fait déposer le moteur pour ajouter un vivier à sa place et pratique la pêche aux casiers. Il revend Rigolo en 1957 aux Scouts Marins de Lorient. Rigolo est transformé en sloop ponté pour léinitiation.Vue sur la rive droite, phare amont, Rigol-Pas (CC4091) se trouve tout à droite sur la photo

En 1979, quatre plaisanciers Lyonnais le rachètent pour le restaurer. Les travaux ont lieux à Lyon. Il naviguera alors de nouveau, en Bretagne Sud. Il devient même un des bateaux les plus populaires, lors des rassemblements de voiliers traditionnels. Il doit son succès à sa coque, très caractéristique des bateaux de pêche du Finistère Sud, avec une quête du tableau arrière très marquée. Pourtant, il se détériore. Sa coque est en très mauvais état. Une restauration s’avère impossible, parce que trop onéreuse.

La Renaissance de Rigolo

Une reconstruction à l’identique est décidée. Des plans sont établis grâce aux témoignages des familles de Messieurs Tanguy et Le Coeur, ainsi que d’anciens matelots du Rigolo.

En 1986, une association nommée Gouel Ruz (voile rouge) est créée pour réaliser la réplique de Rigolo, financée en grande partie par le Conseil Général du Finistère, la région Bretagne, et la commune de Clohars-Carnoët.La construction est confiée en partie au chantier du Guip, sur l’Ile aux Moines qui en réalise la charpente. Elle est terminée é Clohars-Carnoët. L’original de Rigolo est offert au Port-Musée de Douarnenez, où il est conservé en réserve, sans avoir subit de rénovation.

Rigolo est mis à l’eau en juin 1992 à Doëlan et participe au concours des bateaux des côtes de France lors du rassemblement de Brest-Douarnenez 1992.

En 1997, Gouel Ruz confie la gestion de Rigolo à une association nouvellement créée : La Bande du Rigolo. Cette association a pour objet de pérenniser l’ancrage de Rigolo à Doélan, d’en développer la navigation, de promouvoir l’histoire de la pêche dans la baie du Pouldu et ses environs.

En Avril 2001, Gouel Ruz légue Rigolo à la Bande du Rigolo.

Retour accueil